Hydrogène et nucléaire: une évidente complémentarité

Il y a 6 mois 435

Par Challenges le 12.05.2022 à 13h14 Lecture 4 min. Abonnés

HORS-SERIE - En théorie, l'électricité nucléaire est le moyen idéal pour produire massivement de l'hydrogène vert, contrairement à celle issue de l'éolien ou du solaire. Ses atouts: être décarbonée, offrir une puissance et un prix constants.

 NuScale

Les réacteurs offrent assez d'électricité pour produire massivement de l'hydrogène vert, via les électrolyseurs. Certains, tel celui de NuScale, intègrent même les deux technologies.

PHOTO : SDP/NUSCALE

Il est difficile aujourd'hui d'échapper à l'effervescence autour du potentiel de l'hydrogène. "J'ai rarement vu, voire jamais, une technologie qui bénéficie d'autant de soutiens autour du monde", soulignait l'an dernier Fatih Birol, le directeur exécutif de l'Agence internationale de l'énergie.

S'il est produit par électrolyse de l'eau et avec de l'électricité qui émet peu de CO2, c'est un carburant propre qui peut remplacer les énergies fossiles dans de nombreuses activités, notamment le transport, l'industrie, le chauffage. Le point-clé pour rendre cette filière économiquement viable consiste à utiliser de l'électricité bas carbone disponible en abondance à des coûts relativement réduits. L'hydrogène vert est donc compris de façon assez générale comme un moyen de stocker l'électricité renouvelable éolienne et solaire, par nature intermittente et aléatoire.

Les réacteurs permettent une forte production d'hydrogène

Communiqués, partenariat Cision

Lire la Suite de l'Article