Indispensable pour la microélectronique ou les IRM, l'hélium ne sort pas de la pénurie

Il y a 1 année 530

Incontournable pour les IRM, la fabrication de semi-conducteurs et de fibres optiques, ou la recherche, l’hélium manque depuis plus d'un an. Sur ce marché stratégique, où les pénuries sont fréquentes, distributeurs et utilisateurs cherchent des solutions pour sécuriser leurs approvisionnements et limiter le gaspillage.

«L’hélium ? Vous êtes sûr qu’on en utilise ?». Interrogés par L’Usine Nouvelle à propos du rôle de ce gaz ultra-léger dans leur industrie, plusieurs directeurs de la communication de grands groupes réagissent avec circonspection, souvent convaincus que leurs usines n’en consomment pas, ou à peine. La dernière pénurie, qui dure depuis début 2022, n’a d’ailleurs gagné les titres de la presse économique qu’avec la faillite de la chaîne de magasins américains Party City en janvier, touchée entre autres par la hausse des prix de ce gaz noble, mais indispensable pour faire voler ses ballons cotillons ! Une application bien innocente, qui éclipse le rôle pourtant critique de ce gaz. Renseignements pris, la plupart des entreprises contactées préfèrent d'ailleurs ne pas s’étendre sur leur consommation et leurs approvisionnements, en raison de la «sensibilité du sujet du point de vue de la compétitivité».

Critique pour les semi-conducteurs

[...]

Cet article est réservé à nos abonnés L'Usine Nouvelle

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

VOS INDICES

source Indices & cotations

Sélectionné pour vous

Eramet avance sur la production de lithium en Alsace

SUR LE MÊME SUJET

De l'hélium découvert en Tanzanie Air Liquide investira 300 millions d’euros au Japon pour fournir les producteurs de semi-conducteurs
Lire la Suite de l'Article