L’Élysée propose Boris Ravignon pour prendre la présidence de l’Ademe

Il y a 1 mois 119

Publié le 07 décembre 2022

Boris Ravignon, maire de Charleville-Mézières, va bientôt prendre la présidence de l’Agence de la transition écologique, sur proposition du président de la République et de la première ministre. La présidence du conseil d’administration de l’Ademe avait été laissée vacante suite à la démission d’Arnaud Leroy en juin dernier.

Après plusieurs mois de présidence par intérim, Patrick Lavarde devrait céder sa place à Boris Ravignon. La nomination du maire Les Républicains de Charleville-Mézières a été proposée par l’Élysée et Matignon pour prendre la présidence de l’Ademe, l’Agence de la transition écologique. La proposition a été transmise à la présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, et au président du Sénat, Gérard Larcher. Elle intervient seulement quelques mois avant le prochain conseil d’administration de l’agence pendant lequel le nouveau président doit être adoubé.

Boris Ravignon a été conseiller en charge du développement durable de Nicolas Sarkozy, entre 2007 et 2012 lorsqu’il était président de la République, pendant lequel il a notamment travaillé sur le Grenelle de l’environnement. Cet énarque avait auparavant travaillé à l’inspection des finances en même temps qu’Emmanuel Macron, qu’il a soutenu lors de la dernière élection présidentielle. Il est élu local depuis 2008 dans les Ardennes, est devenu maire de Charleville-Mézières en 2014 et assume les fonctions de vice-président de la région Grand-Est en charge de l’économie, des fonds européens et de la commande publique.

Une agence des solutions à la transition écologique

Le prochain président de l’Ademe a eu le temps de se préparer à ses nouvelles fonctions, les contacts avec l’Élysée remontant à quelques mois. Interrogé par France Bleu Champagne-Ardenne, il insiste sur le fait que l’Ademe est l’agence des solutions à la transition écologique. "Aujourd’hui on est tous conscients des enjeux, des défis qui sont devant nous sur le climat et la biodiversité, mais parfois on se demande où trouver les solutions. Le rôle de l’Ademe, sous la tutelle des ministres de la Transition écologique et énergétique, c’est d’apporter des solutions aux entreprises, aux collectivités et aux particuliers", déclare Boris Ravignon. L’Ademe a vu ses missions se multiplier ces dernières années, pour distribuer sur le territoire les prêts et subventions liés à la transition écologique, avec des effectifs globalement stables.

En nommant Boris Ravignon, le gouvernement choisit un élu local en phase avec sa politique, notamment sur l’énergie nucléaire. Le maire de Charleville-Mézières et président d’Ardenne métropole, faisait partie des signataires en mars 2022 d’une lettre des élus ardennais au président de la République lui signalant qu’ils étaient "volontaires pour que le territoire ardennais accueille un ou plusieurs réacteurs de nouvelle génération".

La vacance de la présidence de l’Ademe fait suite au départ d’Arnaud Leroy, annoncé en avril dernier et effectif lors du conseil d’administration de l’agence du mois de juin 2022. Arnaud Leroy, ancien député socialiste des Français hors de France entre 2012 et 2017, avait été nommé à la présidence de l’Ademe en 2018 pour cinq ans. Il a anticipé son départ d’un an pour rejoindre le groupe Sphere, spécialisé dans l’emballage ménager, en tant que membre du comité de direction et directeur du développement durable. La démission d’Arnaud Leroy, un an avant la fin de son mandat, avait conduit à la nomination au mois de septembre de Patrick Lavarde pour assurer la présidence par intérim.

Arnaud Dumas, @ADumas5

Lire la Suite de l'Article