[L'instant tech] Le SMR Sparta de Neext Engineering mise sur les neutrons rapides refroidis au plomb

Il y a 1 année 883

Six mois après sa création, la start-up belfortaine du nucléaire Neext Engineering précise à L’Usine Nouvelle son projet de petit réacteur nucléaire Sparta et les raisons de ses choix.

Sélectionné pour vous

[Climato-éthique] Pas de neutralité carbone sans nouvelles infrastructures d’hydrogène et de CO2

Un peu vague sur ses ambitions dans les petits réacteurs nucléaires (SMR) à sa création en septembre 2022, la start-up Neext Engineering est désormais prête à déposer son dossier de demande de subvention France 2030. Un dépôt reculé de quelques semaines en raison du ralliement tardif, fin mars, de l’industriel Nexson, spécialiste franc-comtois des échangeurs thermiques, au consortium Sparta qui porte son projet de SMR. «L’échangeur primaire va être au contact du plomb, utilisé comme vecteur de transfert de chaleur dans notre SMR, explique Jean Maillard, ingénieur des Arts et Métiers, l’un des deux cofondateurs de la start-up belfortaine. Il nous fallait un partenaire pour lever ce verrou technologique.»

Et Nexson n'est pas le seul partenaire de la start-up. Pour se lancer dans la course aux SMR, la jeune entreprise a réussi à s’associer à Westinghouse France, filiale du groupe américain à l’origine du design de 32 des réacteurs nucléaires du parc français. Celle-ci développe depuis 2015 une technologie de réacteur de quatrième génération à neutrons rapides refroidi au plomb (LFR, pour Lead-cooled Fast Reactor). Associé à l’italien Ansaldo Nucleare, filiale de Finmeccanica, sur le développement d’un réacteur de cette technologie de 950 MW thermique ou de 450 MW électrique pour le marché du remplacement des centrales thermiques à base de fossiles, Westinghouse a trouvé dans la proposition de Neext Engineering l’opportunité d’adapter et de standardiser son LFR pour de plus petites unités modulaires. Même si la start-up explique ne pas encore avoir choisi de puissance cible à ce stade.

En consortium avec Westinghouse, GE Steam et Nexson

[...]

Cet article est réservé à nos abonnés L'Usine Nouvelle

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

VOS INDICES

source Indices & cotations

SUR LE MÊME SUJET

EDF crée une filiale dédiée au petit réacteur nucléaire modulaire Nuward et embarque de nouveaux partenaires Rolls-Royce crée une filiale SMR pour produire son petit réacteur nucléaire en usine
Lire la Suite de l'Article