La France obtient une victoire à Bruxelles sur l'hydrogène bas carbone

Il y a 1 année 483

Le Parlement et le Conseil européen ont trouvé un accord final sur la directive européenne sur les énergies renouvelables, qui doit porter à 42,5% la part des énergies renouvelables en 2030. La France obtient une victoire sur la reconnaissance de l'hydrogène produit à partir d'électricité nucléaire.

La nuit a été longue. Mais après quatorze heures de négociations, députés européens et Etats-membres sont parvenus à arrêter une position commune, jeudi 30 mars, sur la directive sur les énergies renouvelables, révisée pour tenir compte de l’objectif de neutralité carbone en 2050 de l’Union européenne. Les Européens se fixent un nouvel objectif de déploiement des énergies renouvelables. Elles devront représenter 42,5% de leur consommation totale d’énergie en 2030. La cible est incontestablement ambitieuse : jusqu’à présent, l’Union européenne visait seulement 22% de renouvelables à l’horizon 2030. «Cela revient à faire en moins d’une décennie autant que ce qui a été fait depuis 50 ans», pointe le député Renew Pascal Canfin sur Twitter.

[...]

Cet article est réservé à nos abonnés L'Usine Nouvelle

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

VOS INDICES

source Indices & cotations

Sélectionné pour vous

Laurent Berger (CFDT) prêt à aller à Matignon pour parler retraites

SUR LE MÊME SUJET

A Bruxelles, deux camps s’opposent autour du nucléaire Hydrogène, nucléaire, fin des moteurs thermiques… Les points de friction entre la France et l’Allemagne
Lire la Suite de l'Article