La reconversion de la centrale électrique de Cordemais va enfin commencer

Il y a 1 année 565

EDF et Paprec ont reçu du ministère de la Transition énergétique la notification pour mener le projet Ecocombust, visant à reconvertir la centrale à charbon de Cordemais (Loire-Atlantique) en usine de production de pellets. 250 millions d’euros pourraient être investis sur le site selon la CGT.

C’est EDF, associé à l’industriel de la collecte et du recyclage Paprec qui mèneront le projet Ecocombust visant à reconvertir la centrale électrique à charbon de Cordemais (Loire-Atlantique) en usine de production de black pellets issus de déchets de bois. Ces deux groupes ont reçu en ce sens la notification du ministère de la Transition énergétique à la suite de l’Appel à manifestations d’intérêt (AMI), lancé en février 2022. Pour la CGT, qui défend ce projet, cette décision acte le lancement de la conversion industrielle, qui devrait représenter un investissement de 200 millions d’euros et devrait bénéficier de 70 à 80 millions d’euros d’aides publiques dans le cadre de Programme d’investissement d’avenir (PIA 3).

[...]

Cet article est réservé à nos abonnés L'Usine Nouvelle

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

VOS INDICES

source Indices & cotations

Sélectionné pour vous

Dans les Deux-Sèvres, le constructeur de véhicules électriques Nosmoke racheté par la start-up Kate

SUR LE MÊME SUJET

L’État offre une seconde chance à la reconversion de la centrale EDF de Cordemais L’Autorité environnementale critique Ecocombust, le projet d'EDF pour reconvertir la centrale de Cordemais Tout ce qui manque au plan bois d'EDF pour sauver ses centrales charbon
Lire la Suite de l'Article