Le plan d’EDF Energy pour financer la centrale nucléaire Sizewell C au Royaume-Uni

Il y a 1 mois 101

Contrairement à la France, le Royaume-Uni a un plan pour construire de nouvelles centrales nucléaires. Il n’a pas trop le choix. Outre-Manche, avec 15 réacteurs en service, l’atome fournit 20 % de l’électricité. Mais d’ici à 2024, quatre des huit centrales nucléaires du pays auront fermé. Impossible de les prolonger. EDF Energy vient d’annoncer l’arrêt de sa centrale nucléaire Hinkley Point B de manière anticipée, avec un déchargement du combustible d'ici au 15 juillet 2022. Trois de plus fermeront d’ici à 2030.

Les deux EPR de 1600 megawatts (MW) chacun en construction à Hinkley Point C ne suffiront pas à les compenser. Et même si dans son plan vert le gouvernement de Boris Johnson annonce la construction de 40 GW d’éolien, il lui faudra encore du nucléaire. Il l’a confirmé dans un communiqué du 14 décembre sur le plan pour créer 220 000 emplois grâce à une révolution industrielle verte, en annonçant qu'il allait entamer des négociations avec EDF concernant le projet Sizewell C dans le Suffolk. Il souhaite étudier "les options permettant d'investir dans au moins une centrale nucléaire d'ici la fin de cette législature".

20 milliards de livres sterling

Lire la Suite de l'Article