Les câbliers fragilisés par la hausse des coûts de l’énergie et des matières premières

Il y a 1 année 831

La filière française des câbles subit de plein fouet la hausse des prix de l’énergie et des matières premières, qui représentent jusqu'à 80% de ses coûts de production. Elle doit en plus composer avec les incertitudes économiques liées au contexte géopolitique. Son avenir tient au développement de l’électrification, des énergies renouvelables ou encore des exportations.

La filière française des câbles, qui compte une quinzaine de fabricants, une cinquantaine d’usines et 7 000 salariés en France, affiche des résultats 2022 en trompe l’œil. Le chiffre d’affaires des membres du Sycabel, le syndical professionnel qui représente plus de 90% de la profession, augmente de 10% pour atteindre 3,8 milliards d’euros. Hors câbles sous-marins, une activité très cyclique liée au lancement de gros projets, la progression se limite à 3%.

[...]

Cet article est réservé à nos abonnés L'Usine Nouvelle

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

VOS INDICES

source Indices & cotations

Sélectionné pour vous

[Nouveaux produits] Disjoncteurs communicants, connecteurs industriels, servomoteurs avec bus CAN... La sélection de produits électrotechniques

SUR LE MÊME SUJET

[Choose France 2023] Le spécialiste des câbles haute et très haute tension Prysmian investit 66 millions d’euros à Gron Nexans inaugure ses premiers câbles en aluminium recyclé
Lire la Suite de l'Article