Métaux, minéraux, géothermie... Le gouvernement veut simplifier l’exploration des ressources du sous-sol français

Il y a 1 mois 123

A l’occasion d’un déplacement sur un site géothermal en Seine-Saint-Denis, vendredi 12 avril, Bruno Le Maire a annoncé la volonté du gouvernement de simplifier le Code minier français et de rendre plus rapide l’octroi de permis exclusifs de recherche, qui permettent de prospecter en quête de métaux ou de ressources énergétiques décarbonées dans le sous-sol français.

C’est une nouvelle brique vers de nouvelles mines en France. Vendredi 12 avril, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a annoncé, lors d’un déplacement sur un site géothermal à Villetaneuse (Seine-Saint-Denis), la volonté du gouvernement de simplifier la recherche de ressources dans le sous-sol français. «En France, on n’a pas de pétrole, mais on a d’autres ressources, bien meilleures pour la planète  et bien plus intéressantes pour l’avenir. Pour les trouver, il faut aussi explorer notre sous-sol», a résumé le ministre pour justifier sa proposition, qui sera intégrée au projet de loi sur la simplification en préparation.

L’objectif est notamment de diviser par deux le délai d’octroi de permis exclusifs de recherche (PER), qui donnent aux entreprises le droit de sonder certaines zones pour établir leur potentiel minier (si l’on cherche des métaux et des minéraux) ou énergétique (dans le cas de la géothermie ou de l’hydrogène naturel).

Diviser les délais d'instruction par deux

[...]

Cet article est réservé à nos abonnés L'Usine Nouvelle

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

VOS INDICES

source Indices & cotations

Sélectionné pour vous

Suez lance la construction d’une unité de valorisation des combustibles de récupération sur le site Novacarb de Nancy

SUR LE MÊME SUJET

Les contours du projet de loi visant à simplifier la vie des entreprises se précisent En Alsace, Eramet et Electricité de Strasbourg proches d'industrialiser le lithium géothermal «Il devrait y avoir pas mal de lithium dans notre sous-sol», anticipe Christophe Poinssot, du BRGM

Sujets associés

Lire la Suite de l'Article