[VIDEO] Une maison construite en 33 heures par une imprimante 3D à Nantes

Il y a 4 années 202

Publié le 30 septembre 2017

À Nantes, une maison de 95 mètres carrés est en train d'être construite par... un robot imprimante 3D. Durée du gros œuvre ? Seulement 33 heures contre les trois semaines d'un chantier classique. Cette maison, qui deviendra dans quelques mois un logement social, répond à toutes les exigences environnementales. Une première mondiale, assurent les concepteurs.

À première vue, on pourrait croire à une douille à pâtisserie formant une immense meringue. Et pourtant, c'est bien une mousse de polyuréthane servant de coffrage aux bâtiments qu'est en train de couler un robot imprimante 3D.

Grâce au travail des chercheurs de l'université de Nantes, ce robot est désormais capable de construire, en 33 heures, tout le gros œuvre d'une maison. Contre environ trois semaines pour un chantier classique. 
Un premier édifice de 95 mètres carrés est d'ailleurs en train d'être construit, il pourra accueillir une famille de cinq personnes. Soutenue par le bailleur social Nantes Métropole Habitat, cette maison futuriste sera à terme un logement social.

"C'est la première fois qu'une maison en 3D respecte toutes les normes et va être habitée"

"C'est une première mondiale", affirme à Novethic Bruno Westeel de Satt Ouest Valorisation qui participe au projet BatiPrint3. "Avant, on était dans l'expérimentation à petite échelle. Là, c'est la première fois qu'une maison imprimée en 3D, qui respecte toutes les normes, va être habitée", explique-t-il.

Au-delà de la prouesse technique, l'édifice répond à toutes les exigences environnementales. "Nous avons conçu un procédé permettant d'isoler l'intérieur et l'extérieur en une seule fois", explique Bruno Westeel. Ainsi, entre les deux couches de polyuréthane, matériau très isolant, est coulée une couche de béton. "Une fois l’élévation des murs terminée, la mousse reste en place pour obtenir une isolation de l’habitation sans pont thermique", explique l'Université de Nantes qui a développé BatiPrint3.

De même, l'impression en 3D permet de s'adapter totalement à l'environnement. Pour cette maison, située dans un espace boisé, pas besoin de couper des arbres. La machine polyarticulé peut construire des murs arrondis et des formes complexes s'adaptant aux particularités du terrain.

Un seul robot portatif

Dans d'autres pays, comme en Chine, des maisons comme celles-ci sont créées à la chaîne. Mais attention, prévient Bruno Westeel, plusieurs robots, en usine, pré-fabriquent les pièces. Or, sur ce chantier, les experts ont misé sur un seul robot portatif et ultra-performant.

#CongresHLM #Impression3D #Print3D Un #logementsocial construit en qlqs jours, et une famille qui va tester pendant 1 an ! pic.twitter.com/FdzKWQpdUZ

— Caisse des Dépôts (@CaissedesDepots) 27 septembre 2017

Le chantier de ce nouveau logement devrait être terminé dans quatre mois, au lieu de six à huit mois habituellement. "La maison sera livrée à Noël", assure Bruno Westeel. Mais pas habitable de suite. Car les chercheurs souhaitent, pendant un an, évaluer la performance énergétique, l'isolation, l'architecture... Et aussi assurer la tranquillité des futurs locataires dont la maison pourrait attirer les curieux...

Marina Fabre @fabre_marina

Lire la Suite de l'Article