A Nancy, l’italien Sofidel décarbone sa papeterie grâce à une seconde chaudière biomasse

Il y a 2 mois 352

Le fabricant italien de papiers d’hygiène Sofidel (Sopalin, Le Trèfle, etc.) annonce investir 12 millions d’euros dans la construction d’une seconde chaudière biomasse sur son site situé à Frouard, au nord de Nancy (Meurthe-et-Moselle). Le chantier de cette installation d’une puissance de 8 mégawatts doit débuter à l’automne 2024.

Le groupe papetier italien Sofidel (6 800 salariés et 2,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2022) a annoncé début 2024 l'installation  d'une seconde chaudière biomasse sur son site de Frouard, dans l'agglomération de Nancy (Meurthe-et-Moselle) pour 12 millions d'euros. La chaleur produite participera à une étape essentielle de la fabrication de papiers d’hygiène : essuie-main, mouchoirs, papiers-toilette, essuie-tout, etc. En effet, Sofidel estime que ses procédés de séchage bénéficieront à terme d'une énergie décarbonée à 95%, soit une baisse de ses émissions de CO2 de 21 000 tonnes par an. Les travaux de construction de cette unité de 8 mégawatts, cofinancée par l'Ademe dans le cadre de l’appel à projets national BCIAT (Biomasse chaleur industrie agriculture et tertiaire), démarreront à l’automne 2024 en vue d’une mise en service en 2025.

[...]

Cet article est réservé à nos abonnés L'Usine Nouvelle

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

VOS INDICES

source Indices & cotations

Sélectionné pour vous

Dans le Gers, Danone achève la reconversion de son usine vers le lait d’avoine pour 43 millions d'euros

SUR LE MÊME SUJET

A Nancy, l'Armée entraine des étudiants dans une cyberguerre entre pays imaginaires Resolest, filiale de Solvay et Veolia, accroît ses capacités de recyclage des résidus de traitement des fumées à Nancy La France va manquer de biomasse pour se décarboner
Lire la Suite de l'Article