Carburants: les camions-citernes autorisés à rouler le week-end

Il y a 6 mois 283

Les camions-citernes approvisionnant les stations-services et les dépôts pétroliers, dont plusieurs ont été bloqués cette semaine par des manifestants contre la flambée des prix des carburants, sont autorisés à circuler le week-end jusqu'au 10 avril, selon un arrêté publié ce samedi 19 mars au Journal officiel.

"Les interdictions de circulation des véhicules de transport de marchandises de plus de 7,5 tonnes (....) sont levées jusqu'au dimanche 10 avril 2022 inclus, pour les véhicules de transport de produits hydrocarbures, à l'exception du butane, du propane et des gaz à usages industriels", indique l'arrêté.

Notant la "situation de blocage de certains terminaux pétroliers, de raffineries, ainsi que de dépôts de produits pétroliers, dans le cadre d'un mouvement social", le texte souligne "le caractère stratégique et urgent pour l'économie nationale de l'approvisionnement des points de distribution et utilisateurs en produits d'hydrocarbures affectés par cette situation et les conséquences susceptibles de résulter d'une pénurie de ces produits".

L'arrêt permet ainsi l'"approvisionnement entre dépôts pétroliers ainsi que depuis les dépôts pétroliers vers les points de distribution et les clients finaux".

Le retour à vide des véhicules concernés est également autorisé pour ces jours de levée d'interdiction sur le territoire national.

Des dépôts pétroliers bloqués cette semaine 

Plusieurs dépôts pétroliers ont été bloqués cette semaine, en particulier en Bretagne, par des manifestants réclamant plus d'aide face à l'envolée des prix des carburants liée à la guerre en Ukraine.

D'autre part, un autre arrêté publié samedi au Journal officiel prolonge jusqu'au 19 juin inclus l'autorisation de circulation le week-end des poids lourds transportant de l'aide humanitaire pour l'Ukraine.

Début mars, cette autorisation avait été annoncée dans un premier temps pour les week-ends des 5-6 et 12-13 mars.

Elle concerne les convois humanitaires de marchandises à destination de l'Ukraine ou des pays limitrophes, à l'exception de la Russie et de la Biélorussie ainsi que les véhicules circulant "à destination des lieux de groupage desdites marchandises situés sur le territoire national".

Dans le cadre des deux arrêtés, les conducteurs des véhicules concernés devront pouvoir justifier de la conformité de leur chargement en cas de contrôle.

(Avec AFP) 

Lire la Suite de l'Article