[Climato-éthique] Pour le climat comme pour le pouvoir d’achat, réduire la vitesse est plus efficace qu’une remise à la pompe

Il y a 8 mois 526

Après un bouclier tarifaire pour limiter à 4% la hausse des factures d’électricité et le gel du prix du gaz jusqu’à la fin de l’année, le gouvernement a choisi la remise à la pompe généralisée pour amortir l’envolée des prix du pétrole. Une mesure contre-productive tant pour le climat que pour le pouvoir d'achat.

Encore une occasion manquée de changer nos habitudes climaticides. Depuis le 1er avril, et pour quatre mois, les conducteurs français paieront leur essence 18 centimes de moins que le prix affiché en métropole, 17 centimes en Corse et 15 centimes outre-mer, où il n’y a pas de taxe sur les produits pétroliers. Ceux qui s’arrêteront dans l'une des 2700 stations TotalEnergies, bénéficieront d’une remise supplémentaire de 10 centimes. Le pétrolier a en effet étendu cette remise - lancée en février pour trois mois sur ses 1150 stations en zones rurales - à tout son parc métropolitain. Cette mesure non ciblée fait débat…

Mise en œuvre neuf jours avant le premier tour des élections présidentielles pour amortir l’impact de la crise énergétique amplifiée par la guerre en Ukraine, cette réduction est taxée par certains d’électoraliste. Son efficacité risque en effet d’être de très courte durée. Les prix à la pompe vont continuer à fluctuer, probablement à la hausse. Alliés de la Russie au sein de l’Opep+, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis n'ont pas cédé aux pressions des Occidentaux, qui espéraient les voir augmenter massivement leur production de pétrole. La remise 18 centimes va rapidement redevenir invisible. Sauf quand elle prendra fin.

Faire d'une mesure impopulaire... [...]

 Cet article est réservé à nos abonnés

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

VOS INDICES

source Indices & cotations

Sélectionné pour vous

[Matière à penser] Le diesel, l'autre maillon faible de l’Europe

SUR LE MÊME SUJET

Economies, biomasse, biogaz, pompes à chaleur… Cinq leviers pour réduire d’urgence la consommation (et la facture) d’énergies fossiles La suppression de la fiscalité réduite sur le gazole non routier à nouveau repoussée par le gouvernement
Lire la Suite de l'Article