EDF confirme une corrosion sur le circuit primaire principal de trois réacteurs nucléaires

Il y a 3 mois 665

Le pire n’était pas sûr. Il l’est maintenant. EDF a confirmé le 4 mai la corrosion sur le circuit primaire principal de trois réacteurs nucléaires du parc. Un avis de l’Autorité de sureté du nucléaire est attendu pour fin mai.

Jusqu’à maintenant, EDF ne parlait que de détection d’un phénomène de corrosion sous contrainte sur le circuit primaire sur les cinq réacteurs nucléaires les plus récents, voire uniquement de suspicion sur neuf autres. « La corrosion est maintenant confirmée sur trois réacteurs, Choox 1, Civaux 1 et Penly 1 », là où les circuits primaires ont été découpés, a expliqué le 5 mai Régis Clément, directeur adjoint de la division production nucléaire d’EDF, lors d’une conférence téléphonique avec des analystes financiers à l’occasion de la publication des résultats d’EDF pour le premier trimestre 2022. En revanche, sur les neuf autres, si une première étude par ultra-son indique une corrosion, celle-ci ne serait pas encore certaine. « Il faut encore faire des tests en laboratoires », a précisé Régis Clément.

Prévisions inchangées

Réparer ou remplacer ? EDF attend que l'Autorité de sûreté nucléaire publie d'ici à fin mai un premier avis concernant les solutions qui pourraient être apportées. Mais le directeur adjoint a prévenu qu’il ne pourrait y avoir de réponse unique au traitement du problème, et qu’elles seront plutôt spécifiques à chaque réacteur.

VOS INDICES

source Indices & cotations

Craignant un défaut générique, EDF a prévu d’inspecter l’ensemble du parc de 56 réacteurs, profitant des arrêts pour révision ou chargement de combustible. L’inspection du parc devrait être achevée d’ici à fin 2023. À ce stade, EDF n’anticipe pas officiellement d’autres arrêts non programmés de réacteurs à cause de ce problème de corrosion et maintient ses dernières prévisions de production électronucléaires pour 2022 et 2023, a précisé le directeur financier du groupe Xavier Girre.

Sélectionné pour vous

Le projet d'EDF et Paprec pour la reconversion de la centrale de Cordemais

SUR LE MÊME SUJET

2022 et 2023 s'annoncent de plus en plus compliquées pour EDF dans le nucléaire EDF repère de possibles signes de corrosion sur quatre nouveaux réacteurs nucléaires en France
Lire la Suite de l'Article