[L'industrie c'est fou] Des pales d’éoliennes recyclées pour fabriquer du béton renforcé

Il y a 1 année 649

Si les éoliennes sont des armes précieuses dans la grande bataille de la transition écologique, leur faible durée de vie (entre 20 à 25 ans) ne joue pas en leur faveur. Bien qu'elles soient recyclables à 90%, leurs pales restent de surcroit très difficiles à valoriser. Selon l’Ademe, elles pourraient représenter à elles seules entre 3 000 et 15 000 tonnes de déchets annuels en France à partir de 2025. Constitués d’un mélange de résine époxy ou de polyesters et de fibres de verre ou de carbone pour les plus récents, les rotors sont le plus souvent enfouis dans des décharges lorsqu’ils deviennent hors d’usage.

Recycler 30 000 tonnes de rotors par an

La société américaine Regen Fiber, filiale de l’entreprise de transport et de logistique Travero, assure avoir trouvé la solution à cet inquiétant problème : transformer les vieilles pales des éoliennes en renforts fibreux. Concrètement, les déchets sont déchiquetés en morceaux de la taille d’une fibre, plutôt que fondus ou pulvérisés, puis les particules sont transformées en fil de fibre de verre et utilisées comme armature. De quoi produire un béton ou un mortier plus résistant, et ainsi améliorer la durabilité des chaussées, des dalles ou de diverses structures du BTP.

Jeff Woods, le directeur du développement commercial chez Travero, ne cache pas son enthousiasme. «Recycler les pales sans utiliser de chaleur ou de produits chimiques tout en les empêchant de se retrouver dans des décharges ou d'être incinérées correspond aux objectifs de durabilité de l'industrie éolienne et des clients utilisant les produits recyclés», a-t-il déclaré dans un communiqué.

Si la société a commencé à développer ses fibres en 2021 avec l’aide d’industriels du béton pour s’assurer que ses produits répondraient bien à leurs exigences, le déploiement à grande échelle de sa solution est prévu pour la seconde moitié de 2023. A l’avenir, Regen Fiber prévoit de recycler plus de 30 000 tonnes de rotors par an.

Des projets similaires

D’autres initiatives ont vu le jour ces dernières années pour donner une seconde vie aux pales d’éoliennes. En mars 2022, un consortium d'industriels et de centres techniques, organisé autour de l'IRT Jules Verne de Nantes dans le cadre du projet Zebra (Zero wastE Blade ReseArch) annonçaient avoir fabriqué le premier prototype de pale d'éolienne à échelle 1 à base de résine thermoplastique, entièrement recyclable. Porté par de nombreux industriels, parmi lesquels Arkema, Engie et Suez, ce projet devrait déboucher sur une solution commerciale d’ici le deuxième semestre 2024.

De leur côté, plusieurs scientifiques de l'université d’État du Michigan (Etats-Unis) ont récemment conçu une résine composite pour la conception des pales afin que ces dernières soient, une fois arrivées en fin de vie, beaucoup plus facilement recyclables. Dissout dans une solution alcaline, ce nouveau matériau génère même du lactate de potassium, qui, après purification, peut servir à la fabrication… D’oursons comestibles en gélatine !

Elise Pontoizeau et Pauline Bandelier

Sélectionné pour vous

[L'industrie c'est fou] Le robot Atlas de Boston Dynamics prêt à devenir la star des chantiers
Lire la Suite de l'Article