Les chantiers des EPR2 en ligne de mire, EDF réorganise la direction de ses activités nucléaires

Il y a 3 mois 265

Le groupe EDF a dévoilé la nouvelle organisation de ses activités nucléaires, appliquée depuis 1er avril 2024. Celle-ci doit permettre à l’énergéticien de gagner en efficacité pour la construction de six réacteurs EPR2 et celle d’un premier mini-réacteur SMR.

C'est officiel. EDF a publié la nouvelle organisation de ses activités nucléaires, entrée en vigueur le 1er avril. Scindées à l'origine entre deux directions – la direction du parc nucléaire thermique (DPNT) et celle de l'ingénierie et projets nouveaux nucléaires (DIPNN) -, les activités nucléaires seront désormais chapeautées par quatre directions. Cette refonte doit permettre «à la fois de poursuivre l’exploitation du parc existant au-delà de 40 ans, de réussir la construction des nouveaux EPR, de développer notre futur produit SMR et d’accélérer sur les projets en prospection», explique Luc Rémont, PDG d’EDF, dans un communiqué.

[...]

Cet article est réservé à nos abonnés L'Usine Nouvelle

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

VOS INDICES

source Indices & cotations

Sélectionné pour vous

En Irak, le retour en force de TotalEnergies entre production de pétrole boostée et centrale solaire géante

SUR LE MÊME SUJET

Le financement du nouveau nucléaire et la réorganisation d'EDF suspendus aux futurs prix de l'électricité Pourquoi l'avenir des SMR français, et notamment du mini-réacteur Nuward d’EDF, se joue au CEA Le démarrage du réacteur EPR de Flamanville prévu par EDF pour l'été 2024
Lire la Suite de l'Article