Pompes à chaleur, chaudières gaz, fioul... Les gagnants et les perdants de la crise énergétique en 2022

Il y a 1 année 544

Les ventes de pompes à chaleur air/eau, de chaudières bois et de systèmes de VMC ont grimpé en 2022 dans les logements individuels, sous l’effet de la crise de l'énergie et des dispositifs d’aides. La lisibilité de ces derniers pose toutefois question, regrettent les industriels.

Une nouvelle fois, l’essor de la rénovation de l’habitat favorise les ventes de nombreux équipementiers du bâtiment. Les aides publiques ont amplifié le mouvement. En témoigne la hausse de 30% du marché français des pompes à chaleur (PAC) air/eau, avec 346 313 unités vendues par les industriels. «Il faut vraiment reconnaître que MaPrimeRenov’ et le Coup de pouce chauffage ont permis d’étendre le marché de la pompe à chaleur à des populations modestes. Néanmoins, la faible disponibilité des matériaux a freiné les livraisons. Les usines tournent à plein régime, mais sans ces contraintes, on aurait pu certainement faire mieux», expliquent les dirigeants d’Uniclima, le syndicat des industries thermiques, aérauliques et frigorifiques.

[...]

Cet article est réservé à nos abonnés L'Usine Nouvelle

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

VOS INDICES

source Indices & cotations

Sélectionné pour vous

Comment RTE compte recruter 700 talents en 2023

SUR LE MÊME SUJET

La rénovation des logements, planche de salut du bâtiment en 2022 et en 2023 Surfant sur la croissance, Saint-Gobain rêve de plus de rénovation énergétique et d’une Europe plus protectrice Les pompes à chaleur, grandes gagnantes de la crise énergétique
Lire la Suite de l'Article