Pour contrer l’arrivée de SMR américains, l’Europe lance une alliance industrielle sur les petits réacteurs nucléaires modulaires

Il y a 2 mois 293

Pour atteindre la neutralité carbone en 2050, avec 90% de réduction des émissions en 2040, l’Europe va avoir besoin de petits réacteurs nucléaires en plus des grands, croit la Commission. Pour rattraper son retard dans le domaine, elle lance une alliance industrielle calquée sur le modèle de celle des batteries, qui a plutôt bien réussi.

L’Europe s’est fixé la neutralité carbone en 2050. Pour atteindre son objectif, de premières mesures doivent permettre de réduire les émissions de 55% en 2030 comparé à 1990. Le 6 février, la Commission européenne a esquissé la suite de la trajectoire, recommandant de viser une réduction de 90% en 2040. Pour y parvenir, l’Europe compte toujours sur les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique et l’électrification des usages, mais aussi sur le captage et stockage du CO(CCS), l’hydrogène, les carburants alternatifs... Et, même s’il divise les pays membres, le nucléaire. Surtout les petits réacteurs modulaires (SMR), qui pourraient remplacer les centrales à charbon et apporter de l’énergie décarbonée – chaleur, vapeur ou électricité – aux industriels et métropoles.

Reste que développer ces mini-réacteurs est un défi autant industriel que règlementaire et financier. Pour accélérer, l’Europe a décidé de lancer une alliance industrielle sur les petits réacteurs modulaires, calquée sur le modèle de celle pour les batteries, lancée en 2017 et qui n’a pas si mal fonctionné : on comptabilise près de 40 projets de giga factories en Europe.

13 projets européens face à 17 américains

[...]

Cet article est réservé à nos abonnés L'Usine Nouvelle

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

VOS INDICES

source Indices & cotations

Sélectionné pour vous

Pourquoi les six premiers EPR2 vont coûter beaucoup plus que les 52 milliards d’euros prévus par EDF au départ

SUR LE MÊME SUJET

Pourquoi l'avenir des SMR français, et notamment du mini-réacteur Nuward d’EDF, se joue au CEA Trois autorités de sûreté nucléaire européennes ont examiné le SMR Nuward d'EDF dans une collaboration inédite A la découverte des dix pépites françaises des SMR, les petits réacteurs modulaires nucléaires
Lire la Suite de l'Article