Pourquoi Fukushima complique la prolongation des centrales nucléaires d’EDF à 50 ans

Il y a 3 mois 161

Pour amener les réacteurs nucléaires du parc français aux normes de sûreté post-Fukushima, l’installation de diesels d’ultime secours n’était qu’une étape… Détail des travaux qu’EDF doit encore effectuer.

Dix milliards d’euros, c’est le coût estimé par EDF des travaux de mise aux normes de sûreté post-Fukushima du parc nucléaire français. Car si les centrales nucléaires françaises disposaient déjà de mécanismes de sûreté redondants, la catastrophe de Fukushima a montré qu’il fallait aussi imaginer le cas, certes ultra-improbable, où ils tomberaient tous en même temps.

De base, chaque réacteur nucléaire français est équipé d’un recombineur d’hydrogène pour éviter le risque d’explosion des réacteurs, de filtres atmosphériques pour éviter la concentration de rejet, de bassins d’alimentation en eau de secours et pour assurer leur alimentation de deux sources électriques externes et de deux diesels de secours. "Cela permet déjà de résister à un séisme majoré", explique un porte-parole d’EDF.

Mais la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon, le 11 mars 2011, a changé la donne. Un séisme de magnitude 9,0 a entraîné un tsunami. Un mur d’eau de plus de 15 mètres, qui a heurté la centrale nucléaire située en bord de côte, l'a privée de courant en noyant ses groupes électrogènes de secours. Non refroidis, les cœurs de trois des six réacteurs sont entrés en fusion et des explosions d’hydrogène ont ravagé la centrale.

Se préparer à l'impossible

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

Innovations Relocalisations / Made in France Transitions écologique et énergétique Transformation numérique

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Aurélie Barbaux Grand reporter Énergie & industrie durable

Aurélie Barbaux

Aurélie est grand reporter, responsable des sujets énergie et industrie durable. Elle a été rédactrice en chef adjointe de L'Usine Digitale après avoir été chef du service innovation, numérique et design de L’Usine Nouvelle, pour lequel elle suivait les sujets high-tech depuis son entrée dans la rédaction en 2000. Elle est auditrice de l’Institut des hautes études scientifiques et techniques (IHEST), promotion Lévi-Strauss en 2010.

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

Lire la Suite de l'Article