Une (quasi) bonne nouvelle sur les marchés de l’énergie en 2022, selon l’Ifpen

Il y a 6 mois 315

«Il n’y aura qu’une bonne nouvelle», prévient d’emblée Pierre-Frank Chevet, le président de l’Institut français des pétroles et des énergies nouvelles (Ifpen) en introduction de son bilan annuel des marchés de l’énergie. Et encore est-elle «en demi-teinte», précise-t-il. Dans cette période de reprise économique, avec une croissance attendue de +4 % en 2022, après celles de +5,6 % en 2021 rattrapant largement la chute de -3 % en 2020, «le système productif énergétique est en décalage de phase. Il n’arrive pas à se remettre au niveau, ce qui entraîne des tensions sur toutes les énergies», explique-t-il. Et, dans le gaz notamment, «on paye le sous-investissement de ces dernières années».

Lire la Suite de l'Article